Quelqu'un a dit ça sur Bastien Moh...

"Cet hurluberlu du langage  taquine le sens des mots, jongle à l’oral, et  tisse ainsi  le  fil de ses chansons délicieuses et fantaisistes. Depuis toujours il chante et tient dans sa main une balalaïka de l’Est froid. Avec lui et cette petite guitare déracinée, on erre de mélodies cristallines en rythmiques exotiques dans les rues de son grand cœur de clown. De sa plume fine, de sa patte attachante,  il joue en poésie à bord du train-train quotidien, et nous mène avec tendresse dans de fantasques balades. En équilibre sur scène, Bastien Moh partage ses histoires et même quand  il clame son spleen avec ses tripes, il nous laisse de quoi sourire en coin. De la musique et des mots qui sortent du chapeau d'un élégant magicien".

Un autre a dit ça...

" Bastien Moh a des airs lunaires. L'homme peut même paraître maladroit. Mais son écriture est sûre, aboutie et se présente comme le fruit d'un long chemin parcouru. Celui d'un homme aux mots mille fois réfléchis. Où d'ingénieux jeux de « sons » s'invitent à chaque vers. Où les rimes se font libres et ne tiennent pas en place. En son temps, Loic Lantoine décréta La chanson pas chantée. Bastien Moh, lui, invente Le slam chanté ".
 

 

En duo, accompagné au violoncelle et à la contre-balalaïka par Quentin Chevrier,

ou en solo, 

Bastien Moh nous enivre de ses jeux de mots et manie la scène avec humour et émotion...

drôle, triste, amoureux, absurde...

 

 

BIOGRAPHIE

 

Bastien Moh est né à Nantes en 1980. Il a grandi en région parisienne et habite maintenant sur les bords de la Loire, en Anjou. Il est auteur, compositeur, musicien et interprète.

Il débute en 2002 avec "Le Chameau", groupe de chanson française acoustique dont il est déjà la plume et l'interprète. Le groupe prendra plusieurs forme au fil de ses huit années d'existence. Avec Le Chameau , Bastien Moh a fait des premières parties ou partagé des plateaux avec Les Ogres de Barback, Magyd Cherfi, Karpatt, Anis, Les Joyeux Urbains, H-F Thiéfaine, Batlik,Têtes raides, Sanseverino, Bénabar, Toulis, Yann Tiersen, Les hurlement d'léo, Emilie Loizeau, Les Blérots de Ravel, La grande Sophie, Riké, Karpatt, Oldelaf, Debout sur le Zinc, Florent Vintrigner, La Rue Ketanou, Mon côté punk, Clément Bertrand et bien d'autres...

Après environs 350 concerts en France et en Europe ( Allemagne, Belgique, République Tchèque, Slovaquie, Pologne, Roumanie...), deux albums, un Maxi et huit années de tournées insolites, improbables, imprudentes, le groupe s'arrête et Bastien Moh se lance aussitôt dans l'aventure en solo.

Depuis 2011 donc, Bastien est tantôt accompagné, tantôt en solo sur scène.

Déjà deux EP sont sortis, l'un en 2012 et l'autre en 2014 (en solo).

En 2014, Bastien fait la rencontre de Quentin Chevrier (ex. SWING SOFA),

musicien, compositeur et arrangeur étonnant.

L'envie de collaborer est rapide et réciproque.

Quentin s'est intègré au spectacle solo de Bastien et

apporte sa patte en tant que violoncelliste, arrangeur, multi-instrumentiste.

Ce duo a ceci d'original que Bastien et Quentin font vivre la poésie ciselée et de Bastien Moh en l'accompagnant à la Balalaïka et au violoncelle.

 

La sortie d'un nouvel EP est prévu pour l'hiver 2016.

 

 

Bastien Moh et la balalaïka

 

Oui, vous avez bien entendu BALALAÏKA !! L'une des marques de fabrique de Bastien Moh.

Au début des années 2000, par une succession de hasards, Bastien Moh s'est retrouvé avec une balalaïka dans les mains face à un maître balalaïkiste. Le coup de foudre avec cet instrument est immédiat et irréversible.

Après quelques années d'apprentissage, Bastien Moh décide de continuer sa route seul.

Rapidement, il mettra un point d'honneur à faire connaître et à détourner la balalaïka de son usage initial, la musique traditionnelle russe, dans laquelle cet instrument semble enfermé.

Au gré des rencontres, il participera à plusieurs projets musicaux dans lesquels il pourra expérimenter différentes expressions de la balalaïka.

C'est donc assez logiquement que le timbre si particulier de la balalaïka

accompagne le chant de Bastien Moh.

Pour un son brut, à vif, néanmoins élégant.

Régulièrement, Bastien Moh est invité à faire chanter sa balalaïka

sur les albums d'autres musiciens.

 

Sur certains morceaux, Quentin Chevrier accompagne de sa contre-balalaïka la balalaïka alto, pour un duo à six cordes étonnant et rare.

 

Vous pouvez également découvrir Bastien Moh au sein d'une formation de musique russe revisitée : ROYAL KOPEK

 

 

 

-

-

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now